Tous à poil !

mardi 16 juin 2015

Vive la mariée !

Cela fait déjà 11 jours que le mariage a eu lieu, et qu'il a tenu ses promesses de soleil, d'amûr, d'émotion et de fête...

Nous n'y étions pas malheureusement, mais nous avons eu les récits et les photos ! 

Mesdames et messieurs, attention les yeux, la robe !

Clemence matrimonio

 

Robe mise en valeur par la jolie mariée, à moins que ce ne soit l'inverse ?

_ANF0302

 

Et Cuzco est un décor assez exceptionnel pour de jolies photos de mariage :

_ANF0359

 

Les demoiselles d'honneur :

_ANF0421

 

Carlos, le sauveur, seul à savoir faire un noeud de cravates au dernier moment :

_ANF0484

 

Sam prêt pour aller découvrir Clémence (remarquez que nous avions gardé un morceau du galon pour faire une cravate assortie) :

_ANF0490

 

D'après ce que l'on m'a raconté, il a pleuré d'émotions en découvrant Clémence :

_ANF0499

_ANF0538

 

Et comme on est sur un blog de couture, et pas non plus dans une revue people, un petit gros plan sur les broderies de l'encolure. Le motif soleil-lune en haut est le même que celui de leurs alliances. Un motif d'inspiration cusqueñienne.

_ANF0656

 

Et les broderies de la manche droite. Il y en avait aussi quelques-unes sur le bas de la robe, on les voit sur une photo plus haut.

_ANF0663

 

Satisfactions et auto-critiques...

Je suis super contente de l'allure globale, d'avoir réussi à faire cette robe dans des conditions spartiates, et d'avoir cassé le côté sévère. Autres points de satisfactions : la fermeture invisible bien posée, la forme élégante de l'ourlet du bas de la robe, et la robe parfaitement ajustée au modèle (Clémence étant toute fine, ca aide évidemment, elle porte particulièrement bien les robes)

Côtés à améliorer : le galon artisanal, très épais, ne pouvait pas être plié en deux, du coup les finitions ne sont pas terribles dans le dos et aux poignets. Je n'ai pas non plus trouvé le moyen pour faire une encolure si large qui ne baille pas. J'imagine que Clémence a suivi mon conseil et a accroché les parementures aux bretelles de son soutien-gorge pour que ca ne glisse pas sur les épaules. Je ne sais pas quelle est la méthode pro pour faire ca.

 

Mais de toutes facons, je suis très heureuse d'avoir vécu cette expérience inoubliable avec Clémence, et je leur souhaite beaucoup de bonheur !

Posté par lntoo à 20:57 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


lundi 8 juin 2015

Encore de la couture de voyage

Quand on vit dans un sac à dos pendant des mois, on n'a très peu d'habits. Et on les porte tout le temps. Tant qu'ils se décolorent, s'usent, se décousent, s'abîment... Mais on doit en prendre soin, et on n'a bien peu de matériel pour cela. Mais comme dit le dicton, quand on n'a pas de pétrole, on a des idées !

J'avais promis de ne pas vous les montrer, mais comme cela me fait rire... oui, par exemple, on reprise des chaussettes :

DSCN5432[1]

 

On peu être amenés aussi à réparer inlassablement les coutures d'un sac à dos qui s'épuise d'être tant porté. Et quand les tirettes s'arrachent pour de bon, on les remplace par un rapide petit bracelet brésilien. Réparer en décorant en quelque sorte...

DSCN5433[1]

 

Et avec quelques points de broderie, notamment la broderie hedebo, on transforme une chemise de nuit trouée, en chemise de nuit brodée et ajourée :

DSCN5437[1]

 

Et puis, il y a aussi les jeans qui se trouent tellement qu'il faut mettre un patch. Alors encore une fois, autant faire quelques points de croix pour transformer une réparation en décoration. Réparation faite pour ma copine Alicia (moi je troue plutôt aux fesses... )

DSCN5439[1]

Finalement les contraintes du voyage donnent lieu à de nouvelles idées, et je trouve ca chouette !

Posté par lntoo à 00:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 3 juin 2015

Troisieme ceinture finie

Je pensais qu'en retrouvant ma prof de tissage directement sur son lieu de travail tout serait plus simple. Erreur, nous sommes au Pérou, et rien n'est simple. Ma prof de couture étant la représentante syndicale des vendeuses du marché, elle m'a laissé deux fois en plan dans le froid et la nuit au milieu du cours. La première fois j'ai attendu 2 heures sans broncher. La deuxième fois, au bout d'une heure d'attente, je suis partie en me promettant de me débrouiller seule avec internet. 

Et c'est ce que j'ai fait pour cette ceinture, qui a un motif bien plus difficile, motif de 20 lignes toutes différentes :

DSCN5435[1]

DSCN5436[1]

 

Et pour continuer, je suis allée dans un village de tisserand pas loin de Huancayo pour acheter 4 pelotes de laine de mouton artisanale, filer à la main, teinte naturellement, à Simeon Guevara, un artisan de 76 ans. Crème, rouge, noir et bleu, 4 couleurs qui s'associent facilement.

Evidemment dans ce village d'artisan, nous avons vu toutes les étapes de traitement de la laine d'alpaca... alors vous me connaissez, maintenant j'aimerais bien apprendre à filer la laine !

Posté par lntoo à 00:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 29 mai 2015

Robe de mariée - encours

Cela fait des années que je promets à mes copines de leur coudre leur robe de mariée. A cet effet, je mets même de côté tous les morceaux de broderies blanches et de beau tissu blanc que je trouve. Mais mes copines ne se marient pas...

Et c'est à l'autre bout du monde, au Pérou que cette occasion m'est offerte. Clémence, une volontaire francaise de l'association dans laquelle on vit va se marier avec son amoureux péruvien. Et du coup, les contraintes sont bien différentes : délais serrés, pas de matériel (juste une vieille machine à coudre Elna qu'on m'a prêté), pas de bibliothèque de patrons, de rubans ...

Il nous a fallu acheté le tissu (on n'a pas vraiment eu le choix, seul un des 10 magasins parcourus avait un tissu blanc naturel, un lin espagnol très épais), les ciseaux, les épingles, le fil, un patron ... Nous sommes partis sur une base de robe taille empire, et il a fallu modifier beaucoup de choses pour casser l'effet communiante et avoir une robe plus sexy de femme de mariée. Clémence a commandé à une mamita un galon bleu et blanc, et j'ai fait des broderies bleues à plusieurs endroits de la robe.

Aujourd'hui, la robe est finie, les chaussures et les bijoux achetés... Ca a été pour moi une belle expérience, assez émouvante et de beaux moments de partage avec la future mariée (et avec tous les volontaires qui ont bien souvent assisté au travail).

La robe en cours de fabrication, la mariée devant son promis :

DSCN5417[1]

 

"l'atelier" :

DSCN5421[1]

 

Le mariage aura lieu le 5 juin, et malheureusement nous n'y serons pas, nous serons à Lima à ce moment-là. 

Mais Clémence m'enverra des photos, à suivre donc...

Posté par lntoo à 18:15 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 3 mai 2015

La deuxième ceinture aussi.

Du coup, après mes déboires avec mes deux premières profs, Maria Belen et Virginia, j'en ai trouvé une troisième, Cliumfo Celia, que je rejoins directement sur son lieu de travail. Ah ah, elle ne peut pas m'échapper.

Nous avons commencé ensemble une nouvelle ceinture, qui conjugue le motif Ley que je connaissais déjà, entouré par le motif Cuti qui se travaille différemment. 

DSCN5407[1]

DSCN5409[1]

 

Cela fait une ceinture bien plus large, mais on l'a aussi faite plus courte. Je l'ai finie lundi 27 avril, et j'en suis bien contente.

Pour une mamita expérimentée cela représente 4-5 heures de travail. Pour moi c'est plus du 8-11 heures, surtout au début pour les premiers motifs, je met énormément de temps.

DSCN5412[1]

 

Contrairement à la vague de tissage qu'il y a en France actuellement, ce n'est pas du tissage aux tablettes, mais du tissage pebble ou backstrap. Un tissage avec un peigne en fil armé en même temps que les fils de chaîne. Il y a un livre qui semble intéressant sur le sujet.

Je suis bien contente d'explorer un nouveau domaine qui semble lui aussi infini. 

Posté par lntoo à 21:03 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,



vendredi 1 mai 2015

La première ceinture est terminée

Evidemment la prof n'est jamais revenue au rendez-vous pour le deuxième cours. Et pourtant j'avais fini la ceinture avec ce motif Ley.

 

DSCN5406[1]

DSCN5410[1]

 

Un losange, une croix, un losange, une erreur, une croix, un losange...

Mais déjà cette prof, c'était la deuxième, car la première n'était jamais venue et je l'avais attendue 2 jours en vain. Bref, cette ceinture est finie depuis 15 jours, je suis finalement allée trouver une autre mamita qui est devenue ma troisième prof pour qu'elle me montre comment on fait les finitions.

DSCN5411[1]

 

C'est drôle sur cette photo, on ne voit pas à quel point j'ai maigri...

Posté par lntoo à 21:03 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 17 avril 2015

La broderie du voyage...

Ma petite maman tellement fière de notre dernier succès en date a eu peur que j'oublie tout ce que j'avais appris. Du coup, dès qu'on s'est posé en Argentine à travailler chez des hippies, elle m'a envoyé deux modèles du livre Un jour, un sac d'Isabelle Fittante. Seulement le nécessaire transportable pour broder les parties à broder.

J'ai attendue d'être au Pérou pour m'y mettre, et c'est ainsi que j'ai pu m'amuser à découvrir la broderie de Schwalm et la broderie Hedebo. C'est beau, il faut beaucoup de patience mais il y a vraiment moyen d'embellir des vêtements avec ces points.

La broderie de Schwalm, je pense faire le sac avec un tissu un peu plus gai que l'ecossais :

DSCN5255[1]

DSCN5256[1]

 

La broderie Hedebo, delicieusement annees 70 je trouve :

DSCN5257[1]

DSCN5259[1]

 

Quand au foulard jaune, il avance, mais vous ne le verrez qu'à la fin du voyage.

Posté par lntoo à 00:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

mercredi 15 avril 2015

Le tissage du voyage...

Pérou, Cuzco, montagnes et tissages andins, ca fait rêver hein... Bon et bien ca devrait, alors une petite photo pour vous motiver à rêver, un petit marché juste à côté de chez nous :

Source: Externe

Mais dans une ville ultra touristique, où les touristes ne font que passer, et où tout se vend à prix d'or, comment faire pour apprendre. Ce qui m'interesse le plus, c'est ce qui est "transportable", elles font notamment du tissage de ceinture sur leur stand au marché avec très peu de matériel :

Source: Externe

Avec de l'audace, et en liant conversation avec des petites mamitas dans les rues. Voilà comment j'ai trouvé ma prof de tissage. Le cours a eu lieu Plaza San Francisco, en sortant de mon service au resto. Elle m'a appris l'installation des fils de chaine de la ceinture, grâce à 3 clous plantés dans le gazon, et ensuite c'était parti pour le premier motif, le plus simple dont j'ai oublié le nom quechua. Il a vite fait très froid, donc je suis rentré chez moi et j'ai vite commencé à pratiquer pour ne pas oublier. 

Quelques photos du travail :

DSCN5245[1]

DSCN5247[1]

DSCN5251[1]

Pas beaucoup de matériel, ca va tenir dans mon sac à dos, et c'est tellement plus enrichissant que de juste acheter des souvenirs au marché.

Prochain cours cette après-midi, il faut qu'elle me montre comment finir la ceinture et faire la boucle. Et on va sans doute faire un nouveau motif sur un nouvel ouvrage. Espérons qu'il ne pleuve pas.

Posté par lntoo à 00:33 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 13 avril 2015

La couture du voyage....

... c'est pas toujours bien passionnant.

Après moults réparations, j'ai fini par jeter ce pantalon, quand le tissu ne veut plus, il ne veut plus. 

DSCN5252[1]

 

Et là vraiment, il ne veut plus :

DSCN5254[1]

Je vis maintenant une histoire d'amour passionnelle et exclusive avec mon jean. Qui commence à sacrément porter des stigmates de tant d'amour. Un lavage toutes les 3 semaines ne suffit pas... ne suffit pas pour enlever les tâches (surtout sans lessive hein...) mais par contre arrache bien la fibre des poches. Ah les services de laverie péruviennes... Pourvu qu'il dure encore 3 mois.

Je vous rassure, j'ai 2 autres pantalons, très légers, mais pas de grande utilité à 3500 mètres d'altitude !

J'imagine que vous vous dites qu'après 6 mois de silence c'est un peu nul commes nouvelles... et encore je vous épargne les photos de reprisage de chaussettes et de gants de jardin!

En fait je viens juste vous rappeler mon existence, car je vais bientôt avoir des choses bien plus intéressantes à raconter ! Des choses très intéressantes même. Alors pour ne pas les louper, vous pouvez vous inscire à la newsletter en haut à gauche, vous recevrez un mail à l'apparition des prochains messages.

Quand même, je l'aimais bien mon pantalon d'aventurière....

Posté par lntoo à 12:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 10 octobre 2014

Et c'était le départ avec sa fièvre et son parfum d'aventure

Et bien voilà, nous y sommes. Dernier jour de travail, et dernier message du blog avant une pause de quelques mois.

Lundi matin, c'est le départ. Les petits malins que ça intéresse trouveront le blog privé du voyage sachant qu'ici c'est Tous à poil, et là-bas Tous en bus.

Je ne pars pas sans rien emmener. Ci-dessous une photo d'un foulard en coton que j'ai cousu (oui ça veut juste dire ourler les 4 bords) qui me servira de paréo, de foulard etc. et que j'espère broder au fur et à mesure de mes périgrinations. Broder ou autre, on verra bien.

_MG_1517

Allez, salut !

Posté par lntoo à 12:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,