Tous à poil !

jeudi 16 mai 2019

Cendrillon et la robe la plus petite du monde

 Il était une fois une princesse, c'est moi, qui avait acheté une robe à un vide-dressing au boulot, parce que le joli tissu gris à motifs lui plaisait beaucoup.

 Oui, mais cette robe... c'était de la taille 34 ! (oui la taille 34, celle qui est 3 tailles en-dessous une taille "normale" ;))

IMG_0623

La princesse ayant lu Cendrillon dans sa jeunesse, s'était dit que si on pouvait mettre des chaussures de verre sans s'entailler les pieds, elle pourrait peut-être enfiler une robe 34. Ce qu'elle fit. Et elle y réussit. Par contre, il est vrai qu'elle a du arrêter de respirer, et qu'elle a bien failli mourir étouffée dans sa robe trop petite.

IMG_0212

Bref, comme d'habitude elle se mit en tête d'upcycler cette robe. Un petit tissu jaune moutarde avec des étoiles, un passepoil du même jaune, et des idées, pleins d'idées. Enfin une idée. Mouais pas sûr... je sais pas... je coupe où en fait ?

On fait plutôt une robe ou une tunique ? Et on l'élargit comment ? Sur les côtés ? Ah je sais pas... Bon je vais laisser traîner ça sur le parquet 2 semaines, et réfléchir un peu...

IMG_0543

Ou alors on la rallonge, mais on garde le gris en bas. Et le passepoil en haut, ça le fait ? Ah je sais pas... faudrait peut-être élargir l'encolure ? Ajouter des manches ? Faire une robe bustier ? Oh bah non, pas une robe bustier quand même. Bon, je vais laisser ça comme ça sur le mannequin, et attendre 2 mois pour voir...

IMG_0622

 Bon allez, cette fois c'est la bonne. Je coupe le bas, j'ajoute des poches italiennes sur le côté et je rallonge avec mon tissu jaune moutarde.

IMG_0789

Mouais ça tombe un peu bizarre, j'ai jamais été douée avec les tissus trop fluides. Bon et derrière. Derrière je coupe et j'ajoute une quille. Ou alors des fronces dans haut du dos. Bon, large comment la quille ? Et mon encolure, en fait je la refais comment ?

IMG_0790

Alors, je vais laisser le mannequin de dos pendant 2 ans, et puis .... hop hop hop ! Ce conte de fées est en train de finir en haut de boudin ! On ne va pas attendre 2 ans la fin de l'histoire quand même ?

Quelques jours plus tard, la princesse se rendit à une garden party de princesses à Angers, c'est super hype. Et là, en picolant du vin blanc (oui, mais du bon, et du nature, nos princesses elles sont chic quand même), elle a regardé sa pote princesse Holisoa, et elle s'est dit "si je n'arrive pas à trouver la bonne idée pour ma robe de bal, c'est peut-être en fait parce que ce n'est pas Ma robe de bal, mais la robe de bal d'Holisoa que je dois faire". Et c'était comme une évidence, cette robe était faite pour être portée par Holisoa.

Donc la fin de l'histoire, ça sera quand Holisoa viendra faire une garden party à La Bod'. Et là je suis sûre qu'en 2 heures on la finira cette robe.

Posté par lntoo à 21:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


mercredi 15 mai 2019

Une presse !

Ce week-end, l'ambassadeur m'a offert une presse à reliure.

Elle est en fonte, elle fait 18 kgs, elle est belle, et j'ai tellement hâte d'essayer de refaire des tirages de mes coquelicots avec cette presse ! (surtout que j'ai fignolé la gravure)

IMG_0807

Posté par lntoo à 21:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

mardi 7 mai 2019

Enfin le 3ème bermuda de l'ambassadeur

En 2016, on avait acheté du tissu pour faire 4 bermudas**. Vous vous souvenez peut-être du bermuda rose aux raccords parfaits, et du bermuda sobre de chef d'entreprise.

Ce que je n'avais pas dit, c'est que j'avais d'abord commencé par un autre bermuda, laissé de côté en cours de route pour une sombre histoire de patronnage digne de Mikael Blomkvist. Un bermuda qui est le parfait mixe entre le bermuda rose et le bermuda gris, puisque c'est un bermuda gris et rose...

Voulant faire un peu de place dans mon atelier (quoi à cause de la linogravure ?), j'ai entrepris de finir les 2-3 chantiers abandonnés en cours de route.

Et voilà ce bermuda gris et rose, allant parfaitement avec le côté plus rock n' roll d'Origines (euh, en fait peut-être que je m'égare un peu là...)

Rock n'Roll aussi dans le contraste entre la symétrie et les raccords parfaits des 2 jambes, et l'absence totale de souci des raccords (voire même de sens du tissu) pour la ceinture. Mais c'était voulu, rock n' roll baby !*  

IMG_0753

*bon toutes ces histoires de rock n' roll c'est un peu du flan comme vous l'aurez compris. Mais ce message c'est surtout pour vous rassurer, je ne montre pas tout, mais il y a toujours de la couture dans les usines TAP.

** alors par contre, je ne vais pas faire un teaser de ouf, il se peut que le 4ème bermuda ne soit jamais cousu. Je m'assois peut-être sur des millions en vous l'annonçant tout de go, mais on ne peut pas avoir la dernière saison de GOT et le dernier bermuda la même année, ouais c'est moche.

Posté par lntoo à 21:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 6 mai 2019

La lino des coquelicots : le reportage en photos

Une semaine après mon inoubliable stage de linogravure, il était temps d'appliquer tout ce que j'ai appris avant d'oublier.

Mais avant de lire ce long, très long message, prenez 30 secondes pour aller signer la pétition "nous voulons des coquelicots" si ce n'est pas déjà fait.

La première étape, c'est l'idée. Je n'épilogue pas là-dessus, on sait tous ce qu'est une idée.

Donc la deuxième étape, c'est de dessiner son idée. Là, ça tombe bien, ceux qui me connaissent le savent, j'ai toujours de quoi dessiner sur moi. Donc vendredi dernier à la pause de midi, après avoir discuté embrayage et sonde de pression absolue, je me suis remise de mes émotions en dessinant mon idée :

1dessin

Le dessin est très simple. Ca tombe bien, c'est une gravure d'entraînement.

Quand on a fait son dessin, et a fortiori quand il contient des écritures, on le décalque pour l'avoir à l'envers :

2calque

Et on recopie ce dessin à l'envers sur sa plaque de lino, via un papier carbone :

3carbone

3repro

Voilà ma plaque est prête à être gravée. (en fait j'ai même commencé à graver puisque j'ai pensé à la photo après coup). On note au passage le support en bois parfait que m'a fabriqué Ben. Parfait car il est très maniable pour graver des courbes et très solide pour empêcher que je ne me transperce la main gauche avec ma gouge. Gouge que je ne maîtrise pas encore bien :

4gravure

Tiens, en parlant de gouge, la mienne a 5 embouts interchangeables, ce qui permet d'être soit précis, soit de défoncer des grands aplats rapidement:

5gouges

Le travail avance bien :

6gravure

Au bout d'une heure, j'ai fini le travail de précision autour des lettres:

7gravure

Au bout de 2 heures, j'ai fini de graver ma plaque:

8gravurefinie

J'ai volontairement coupé la surface "blanche" en haut de ma plaque, ça fait ça de moins à défoncer, et puis ça peut me servir à faire de petits tampons. (je ne suis pas encore très riche en matière première, mais ça va venir, j'ai des filons)

9gravuredecoupee

Vient maintenant le premier tirage d'essai. Je ne m'attends pas à quelque-chose de parfait, déjà je n'ai pas utilisé l'encre et le rouleau depuis 3 ans, je n'ai aucune technique, et puis ce premier tirage, c'est surtout pour pouvoir retravailler la gravure avant les tirages définitifs.

L'encre se travaille d'abord sur une plaque de verre (un grand cadre que j'ai acheté 3€ à trocantons samedi matin). Il faut la travailler assez longtemps jusqu'à ce que le grain soit fin. Ce qui se voit et s'entend... enfin quand on maîtrise, moi je fais un peu semblant. Mais mon encre est vieille alors de toutes façons, il faut la travailler. C'est aussi l'étape qui permet de créer sa couleur.

10preparationencre

Ensuite, on encre la plaque. Là, ça devient carrément difficile. Enfin... c'est facile... facile à rater ! Car il faut mettre suffisamment d'encre pour avoir de beaux aplats, mais pas trop pour ne pas "boucher les trous".

11encrage

On voit la concentration que ça demande non ?

12encrage

Et puis, vient la phase d'impression à proprement parler, la phase où on presse la feuille sur le lino. Ca demande de la précision de la délicatesse...

13posefeuille

14presse

 

... et un meilleur outil qu'une conserve de petits pois, aussi bio soit-elle. Mais Ben est sur le coup, je crois que j'aurai bientôt une presse... en bois ? en fonte ? En attendant, la prochaine fois, j'essaie avec mon rouleau à patisserie ! (la dernière fois qu'il a servi c'était pour coller le liège au sol de la chambre de Louise, on reste dans le thème !)

15presse

Et la dernière étape, celle qui est magique, au sens "hermione" de ce mot, quand on décolle le papier et qu'on admire l'oeuvre accomplie :

16magie

17magie

Bah ouais, on en veut des coquelicots ! On en veut tellement que la prochaine fois on les voudrait en rouge (oui ! une lino en 2 couleurs !), et puis sans toutes les petites interférences à droite et à gauche !! 

18fini

Alors ? Vous en voulez vous des coquelicots ?

(et encore des messages interminables comme ça ?)

 

Posté par lntoo à 21:53 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 2 mai 2019

Après les ciseaux et l'aiguille, les gouges et l'encre

Allez, je vous raconte ma nouvelle obsession ? Loin, bien loin du textile, mais plus proche de la reliure et du dessin... la linogravure !

En fait, ce n'est pas si nouveau, car les cartes de voeux 2016 étaient déjà ma deuxième tentative de linogravure. Mon premier essai, c'était des cartes postales "canettes de bière".

Il faut l'avouer, ces 2 tentatives ce n'étaient pas des grandes réussites. Mais quand même la linogravure ça restait dans un coin de ma tête depuis plusieurs années. Un truc qui me trotte dans la tête depuis qu'on a acheté un tirage à un artiste au TDM (j'ai oublié son nom, Marielle s'en rappelera peut-être, celui qui faisait les boîtes de sardines), depuis qu'on a vu les oeuvres de Loro Coiron à Valparaiso...

Et puis manman à Noël m'a offert un stage de linogravure au musée de l'imprimerie à Nantes. C'était il y a 10 jours, une journée parfaite ! Le lieu, le stage, les rencontres, le repas du midi, ce qu'on a créé, l'expo Typolino en cours au musée etc.

Depuis dans ma tête c'est le feu d'artifice. C'est comme si plein de choses, de bouts d'idées/d'envies se mettaient en place et se regroupaient. Je pense lino, je dors lino, je travaille lino...

Quelques photos de cette journée.

Ma plaque gravée, avec un premier tirage d'essai en bleu outremer pour voir ce que je devais modifier. J'ai rajouté un poteau téléphonique pour accentuer la profondeur, et creusé un peu à droite à gauche pour fignoler des détails.

IMG_0666

Ma plaque encrée en bleu réflex pour faire les 5 tirages définitifs sur papier Arches 250g/m², elle est fixée sur une presse à essai. C'est ce qui me manquera à la maison pour faire des tirages aussi parfaits.

IMG_0674

Les premiers tirages en train de sécher sur les claies. (il faut 24 heures pour que ce soit sec à coeur, mais on peut les transporter avant)

IMG_0676

Comme j'ai fini assez vite, j'ai pu faire une deuxième gravure. C'est une autre stagiaire, Maud, qui a pris cette photo de moi en train de graver "La Petite forêt" dont on a fait 2 tirages sur un papier plus léger (c'était du bonus). Aujourd'hui Ben m'a fait un support en bois équivalent pour que je puisse graver sans trop me percer les mains. Merci ! :)

IMG_20190426_144944

Et ça c'est encore une photo de Maud, au moment où je nettoie ma plaque à l'essence. Elle est cool, on dirait qu'il y a une tornade dans le paysage.

IMG_20190426_163740

Je n'ai pas encore re-gravé depuis cette journée, mais tout se met en place dans ma tête. Je peaufine des idées de séries, je fais la liste du matos qu'il me faut, et je réfléchit à des expos, rencontres à faire. Je pense retourner au musée de l'imprimerie samedi pour le visiter, aller à la fête de l'estampe à Blain fin mai, aller rencontrer un graveur dans un village pas loin de chez nous.

Bref, je risque fort d'en reparler ici... même si... carnets... abatjours... linogravure... on s'écarte fort du sujet initial !

 

Posté par lntoo à 20:05 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


vendredi 26 avril 2019

Le retour de la tunique bleue

Alors finalement, j'ai fait les modifications que j'avais imaginé, j'ai changé le biais aux emmanchures pour un biais "maison" plus souple.

detail_emmanchure

J'ai retaillé un peu les côtés de la tunique et j'ai ajouté des poches. On pourrait croire que je n'ai eu que cure des conseils avisés de manman. Mais en fait si. J'ai retaillé "légèrement" pour ne pas perdre l'aisance d'une tunique. Et pour les poches j'ai évité la facilité de les faire dans le tissu à motifs pour ne pas alourdir. J'ai pris le tissu bleu dont j'ai changé le sens pour qu'on profite un peu du côté moiré des cotons indiens, et j'ai fait un petit passepoil maison.

detail_poche


J'en suis bien contente de cette tunique, les finitions sont parfaites, et ce n'est pas si souvent à vrai dire...

cote

devant2

dos2

Alors par contre, de là à réussir à la porter en robe... c'est court quand même. Je ne suis pas convaincue comme on le voit si bien sur la photo.

robe

 

Posté par lntoo à 21:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

mardi 23 avril 2019

Bai jia bei, c'est fini !

Et oui, il y a 10 jours, munie d'un petit tube de colle textile, j'ai ajouté la dernière touche à cette oeuvre.
Finalement, pour ne pas perdre trop de gonflant, je n'ai pas fait un matelassage traditionnel. J'avais lu dans un livre de patchwork qu'on pouvait se contenter de fixer le patchwork avec un noeud à chaque intersection.
C'est ce que j'ai fait, et pour l'instant je ne le regrette pas. Déjà c'est moins long.... (quelques dizaines d'heures de travail en moins) et puis ça garde vraiment le côté moelleux de la grosse ouatine.

D'ailleurs l'heureuse propriétaire adore se rouler dedans comme on le voit bien :

fini1

fini2

fini3

fini4

Mais elle aime aussi s'allonger dessus, et pointer chaque carré en demandant "et qui a fait celui-là?"

A chaque fois je lui réponds, et si possible je lui raconte l'anecdote qui va avec !

fini5

Un grand merci à tous les copains-copines, (beaux-)frères, (belles-)soeurs, nevièces, grands-parents, oncles et tantes, voisin(e)s et couturières qui se sont prêtés au jeu ! C'était vraiment une bien belle façon de souhaiter la bienvenue à Louise, et je garde précieusement tous les petits messages qui allaient avec pour lui offrir un jour. (quand elle saura lire... ou quand elle aura eu son bac ou son prix nobel...)

Posté par lntoo à 22:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 9 avril 2019

Pause dans le bai jia bei

A force d'avoir la tête dans le bai jia bei, j'ai eu envie de faire une petite pause en utilisant les restes de tissu de la doublure.

J'ai pris un coton bleu rapporté d'Inde il y a déjà bien longtemps, ce que j'aime dans ces cotons c'est qu'ils ont un effet moiré très léger, c'est joli.

Le patron est tout simple, il vient d'un vieux magazine Tendances Couture, le numéro 3 ou 4 je crois. Ce magazine il est moche, il ne donne pas envie, mais il n'est pas cher, bien expliqué, et les patrons tombent toujours bien. C'est vraiment celui que je conseille aux débutants.

Par contre, pour les emmanchures j'ai utilisé un biais qui est un peu rigide, et je n'aime pas trop le rendu. Donc depuis hier, j'hésite à refaire les emmanchures, reprendre un peu la tunique sur les côtés, elle me semble un poil large, et peut-être ajouter des poches.

devant

dos

Posté par lntoo à 13:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

jeudi 21 mars 2019

Bai jia bei, la machine a fini son travail !

Et voilà, à partir de maintenant, ce ne sera plus que du travail à la main, de longues heures à matelasser en essayant de ne pas faire un faux pli. Enfin, d'abord il faudra recoudre le trou.

Mais c'est tellement joli avec le passepoil, et moelleux avec la ouatine que ça va être très agréable à faire.

 

avant_rebouchage_trou

recto_verso

detail_passepoil

Posté par lntoo à 17:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mercredi 13 mars 2019

Bai jia bei, on continue !

Le top est fini :

 

top_fini

Posté par lntoo à 13:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,