Manman et moi nous participons à un concours de costume sur le thème "Anne de Bretagne", du coup, ça fait un mois que nous sommes toutes les 2 plongées dans des livres de broderie bretonne, de costumes bretons etc.

Pour son anniversaire (oui, c'était ce week-end), je me suis essayée à une broderie bigoudène, qui est une genre de broderie Glazig. Essai pas totalement concluant il faut l'avouer, mais riche d'enseignements :
- je ne suis pas très douée pour la broderie de manière générale, mais encore moins pour la bretonne. Comme quoi la bretonnité ce n'est pas innée, et à chacun la découverte ou l'ignorance.
- il faut investir dans du carbone à broderies, et ne pas essayer de reproduire les motifs à main levée
- il faut aussi acheter le fil à broderie adéquat, et pas faire avec les moyens du bord, moyens qui en l'occurrence se résument à 4 écheveaux de fil de soie (ou d'imitation) très fin achetés au Laos.

_MG_0816

_MG_0818

_MG_0831

_MG_0832

_MG_0833
Donc voilà, une pochette bretonne cousue avec du fil laotien, doublée en tissu indien, comme on le sait tous, les bretons voyagent beaucoup, car ils aiment à planter leur drapeau dans des contrées exotiques, tant qu'ils rentrent chez eux évidemment.

A vrai dire, je suis un peu déçue de me trouver si peu douée, et déçue de cette oeuvre décevante. Parce que la broderie c'est beau, et c'est bien un des arts du fil les moins imitables. Je retenterais, il le faudra bien pour le concours, mais je vais peut-être refaire un peu de sashiko en attendant.