En cette journée de la femme, je m'autorise en pied de nez une ode à l'ambassadeur. Une ode à l'ambassadeur si merveilleusement bien habillé. (là vous commencez à comprendre que c'est une ode à moi-même)

Depuis toujours l'ambassadeur fait l'admiration de tous avec son style décalé-chic. Qui n'a pas un jour rêvé du gilet vert ?

Mais le climax de cette légende, c'est le jour de l'apparition de la chemise à poules découpée dans un rideau chiné à Emmaüs. Souvenez-vous.... Depuis j'ai vu des gens se déchirer pour des pagnes à poules au Congo, des familles s'arracher des pyjamas à poules pour leurs enfants, des poules sacrifées sur l'autel de... non.

Bref, pas plus tard que l'été dernier, c'est le cousin de l'ambassadeur qui tombe en admiration devant cette chemise. On le comprend... Et il se rappelle des trémolos dans la voix de sa housse de couette d'enfant avec des vaches et des bateaux.

Avec des vaches et des bateaux ? Vous l'avez compris, il n'en fallait pas plus pour me réjouir les oreilles et pour que l'affaire soit conclue. Je passe un mois après chez ses parents chercher cette fameuse housse de couette. Le cousin est à l'autre bout du monde, mais qu'importe, un jour il portera sa chemise avec des vaches et des bateaux !

Car la voici (attention le mannequin est à ma dimension pas à celle du cousin):

_MG_8747

_MG_8748

Pour les boutons, j'ai essayé un petit effet de style en les cousant chacun dans un fil d'un bleu différent. Une petite coquetterie inspirée par mon collègue hipster et ses chemises de hipster.

_MG_8751

_MG_8752

_MG_8754

Je suis de plus en plus satisfaite de mes finitions sur du vêtement "classique".

_MG_8755

 Et pour les couturières, sachez que dans une housse de couette 1 place on peut faire 2 chemises adultes !

 Et puis -40% sur toute la boutique, on en profite !