Pas le choix... il m'a fallu me coudre un nouveau pantalon : avec tous ces kilos perdus je ressemblais bien trop à une grenouille dans un sac LaPoste dans mes futals trop larges.

Alors je récupère un patron de knicker qui m'a servi à faire un pantalon à plis creux, et puis je le modifie encore pour en faire un jean pas trop large aux entournures, mais pas trop slim non plus, par peur que quelqu'un prévienne les services sociaux.

Et puis, et puis... et puis il n'y a plus assez de jean. Alors hop, je sors des restes de velours fleuri, et je termine avec. On croirait presque que c'est fait exprès cette petite touche de féminité !

compose